Sophrologie et yoga : quelles sont leurs différences et points communs ?

Sophrologie et yoga : quelles sont leurs différences et points communs ?

Entre sophrologie et yoga, que choisir ? Vous avez déjà entendu parler de ces deux méthodes, mais avez du mal à les distinguer. Après tout, les deux sont reconnues pour vous aider à lutter contre le stress. De plus, elles partagent un objectif commun : vous aider à retrouver un certain équilibre dans votre vie effrénée. Pour autant, il s’agit de deux techniques très différentes. Vous comprendrez leurs points communs et différences en lisant cet article.

Yoga et sophrologie : une discipline qui en inspire une autre

Si le yoga trouve ses origines dans l’Antiquité, la sophrologie s’inspire directement du yoga. Ces deux techniques ont en effet de nombreuses bases communes, et pour cause : son créateur, Alfonso Caycedo, s’est en partie inspiré du yoga pour élaborer la sophrologie.

Dans les années 1960, alors qu’il créait la sophrologie en tant que discipline thérapeutique, Caycedo s’est interessé à un sport que pratiquait sa femme : le yoga. Il avait remarqué que par différents exercices, notamment des exercices de respiration, cette discipline aidait à se reconnecter à son corps et à ses ressentis. Il a donc puisé dans les techniques du yoga, et notamment du hatha-yoga, pour enrichir la sophrologie et créer des exercices de relaxation dynamique.

Ainsi, la sophrologie puise dans le yoga pour parvenir à des effets similaires : harmoniser le corps et l’esprit en apaisant le mental et les tensions. De par ces objectifs communs, sophrologie et yoga ont bien entendu de nombreux points communs.

Alfonso Caycedo s'est inspiré du yoga pour créer la sophrologie.

Quels sont les points communs de la sophrologie et du yoga ?

Le yoga comme la sophrologie sont donc des disciplines qui vous aident à harmoniser le rapport entre votre corps et votre esprit afin de trouver l’équilibre. Pour ce faire, elles se basent toutes deux sur un pilier essentiel : la maîtrise de votre respiration. En découlent des techniques de relaxation qui vous aident à accroître votre bien-être au quotidien.

Relier le corps à l’esprit

Étymologiquement, en sanskrit “yoga” veut dire “relier, union”. Le sens même du mot renvoie donc à la notion de relier notre corps à notre esprit afin de les harmoniser. Ce concept est d’ailleurs partagé par la sophrologie.

La sophrologie comme le yoga partent du principe que le corps et le mental sont intimement liés ; seulement, nous en avons peut-être perdu conscience au fil de notre évolution. Par exemple, vous avez peut-être constaté que lors d’une situation stressante, votre corps a également tendance à se crisper. Cela illustre bien ce lien corps-esprit.

Ces deux disciplines se proposent donc de nous aider à mieux maîtriser notre corps et notre esprit, pour en reprendre le contrôle. Pour ce faire, le yoga utilise des techniques visant à renforcer le corps et à pacifier le mental, permettant d’éliminer les tensions. La sophrologie vous permet elle d’acquérir une meilleure connaissance de soi. Pour ce faire, elle utilise la respiration comme un outil pour détourner votre attention (des situations stressantes, de la souffrance, des phobies…). Au fil des séances, elle vous permet de découvrir vos ressources intérieures, qui vous aident à initier des changements de comportement durables.

Le yoga comme la sophrologie vous permettent de maîtriser votre conscience et vos perceptions, vous permettant de vivre pleine conscience. Ces deux disciplines vous aident à vous recentrer, à harmoniser votre corps et votre esprit et ce faisant, à ne plus accorder plus d’attention que nécessaire à votre mental.

L’importance de la respiration

La respiration est certes une fonction autonome, vous n’avez pas besoin de réfléchir pour le faire, pour autant, parvenez-vous à tirer tout le potentiel de votre respiration ? Comme nous n’apprenons pas à respirer à l’école par exemple, peu sont ceux qui savent le faire correctement. Pourtant, une fois maîtrisée, la respiration s’avère être un puissant outil de mieux-être. 

Des études le montrent, lors de l’inspiration certaines zones du cerveau (l’amygdale et l’hippocampe) s’allument de manière proportionnelle à la quantité d’air inspirée, témoignant de l’importance d’avoir une bonne respiration pour notre corps. De fait, votre respiration influe directement vos capacités cognitives et vos émotions. C’est pour cela que sophrologie et yoga en ont fait un des piliers de l’harmonisation entre le corps et l’esprit.

La sophrologie et le yoga vous proposent d’apprendre à maîtriser votre respiration et à l’utiliser en conscience afin d’apaiser votre corps et votre esprit. En respirant profondément et correctement, vous pouvez en effet revenir à votre corps grâce à votre souffle. Cela permet entre autres de décupler vos capacités d’attention, mais également vos sens, tout en vous détendant.

Vous concentrer sur votre souffle vous aide à recentrer autant votre corps que vos pensées et émotions, vous aidant à les gérer. Vous prenez conscience de ce qui se passe en vous grâce à votre respiration, et par là, découvrez vos ressources propres qui vous aident à améliorer votre quotidien.

La place de la relaxation

Yoga et sophrologie vous aident à vous détendre et à vous relaxer, notamment grâce aux exercices de respiration déjà évoqués. Cette attention portée au souffle vous permet de mettre de côté les pensées qui vous parasitent, vous aidant à vous concentrer sur le positif.

Sophrologie et yoga : les points communs

Quelles sont les différences entre yoga et sophrologie ?

Malgré ces nombreux points communs, sophrologie et yoga n’en restent pas moins deux disciplines différentes. Leur principale divergence se trouve dans leurs buts :

  • Le yoga est avant tout une pratique sportive.
  • La sophrologie est une discipline thérapeutique qui peut vous aider dans de nombreux domaines.

Le yoga, un sport qui vous veut du bien

Le yoga peut être vu comme une pratique sportive, qui s’inscrit également dans votre hygiène de vie (voire dans votre philosophie de vie). Un de ses objectifs principaux est d’apaiser votre mental et de reprendre conscience de votre corps. Pour ce faire, plusieurs exercices et postures peuvent être utilisés : gainage, respiration, étirements, équilibre…

Le yoga pourrait être résumé ainsi : il s’agit d’une pratique qui permet d’apaiser votre esprit en détendant avant tout votre corps. Comme il s’agit d’un sport, il vous aide également à affiner votre silhouette ou à apaiser certaines douleurs musculaires si les mouvements sont correctement effectués.

Bien qu’il existe plusieurs types de yogas, selon les bienfaits recherchés, il faut avoir à l’esprit que puisqu’il s’agit d’un sport, la mobilisation corporelle demandée, bien que douce, est assez importante.

La sophrologie, une discipline thérapeutique aux possibilités nombreuses

À l’inverse du yoga, la sophrologie est avant tout une discipline thérapeutique. De ce fait, la mobilisation corporelle est bien plus abordable avec la sophrologie qu’avec le yoga, surtout si vous n’êtes pas habitué à beaucoup bouger.

Créée pour aider les patients en psychothérapie à aller mieux, au fil du temps la sophrologie s’est développée et vous accompagne désormais dans de nombreux domaines. La sophrologie est ainsi vue comme une méthode d’évolution personnelle, ou encore un art de vivre. Avec un accompagnement adapté, elle vous aide à changer vos schémas de pensées et vos comportements, à cultiver le positif ou encore à lutter contre le stress.

Contrairement au yoga qui repose beaucoup sur l’aspect physique, la sophrologie fait plus appel au mental, à l’aspect psychologique (l’objectif étant le même dans les deux cas : harmoniser corps et esprit). C’est une méthode qui repose sur la conscience de soi : grâce au sophrologue, vous prenez petit à petit conscience de vos blocages et des éléments à surmonter, mais vous découvrez également vos propres ressources personnelles pour y parvenir. Au fil des séances et des exercices, vous devenez ainsi plus fort, permettant d’entraîner un changement durable.

Pour y parvenir, une séance de sophrologie se compose de plusieurs exercices : contrôle de la respiration, détente du corps, visualisation, relaxation dynamique ou encore imagerie mentale. Ces différentes techniques vous aident à affronter la vie de façon plus sereine.

La pratique régulière de la sophrologie permet d’en décupler les effets. Vous apprenez à mieux vous connaître et à vous faire confiance, mais également à vivre dans l’instant présent en vous détachant des projections du mental. Vous êtes ainsi plus apte à appréhender les situations stressantes. C’est pour cela que la majorité des suivis en sophrologie sont sous la forme de protocoles de 6 à 12 séances, en fonction de l’objectif que vous vous êtes définis. Passé ce laps de temps, vous êtes normalement autonome quant à l’objectif que vous souhaitez atteindre, et avez en votre possession les ressources nécessaires pour y parvenir. 

Yoga et sophrologie : les différences

Ces pratiques sont-elles reconnues ?

Le yoga pouvant être vu comme une philosophie de vie ou une religion, il est à ce titre rattaché au ministère de la culture. Toutefois, il n’entre pas dans la liste des professions réglementées et il n’existe pas de diplôme officiel de professeur de yoga.

La sophrologie est une pratique reconnue, néanmoins le métier de sophrologue n’entre pas dans le cadre des professions réglementées. Il est donc important de s’assurer que son praticien a bien suivi une formation adéquate avant de se lancer, qu’il a déclaré son activité, voire qu’il est inscrit à un syndicat professionnel de sophrologues. Pour ma part, j’ai choisi de me former à l’Institut de Formation à la Sophrologie de Catherine Aliotta et je suis membre de la Chambre Syndicale de Sophrologie.

Bien qu’elle se soit étendue à d’autres champs, la sophrologie reste une discipline thérapeutique qui est parfois conseillée dans les parcours de soin par le corps médical. À ce titre, sa pratique se développe de plus en plus au sein des hôpitaux, notamment des cliniques de la douleur.

Yoga ou sophrologie : quel accompagnement choisir ?

Maintenant que vous y voyez plus clair, vous vous demandez quoi choisir entre la sophrologie et le yoga ? Sachez tout d’abord que l’un n’exclut pas l’autre ! Vous pouvez tout à fait essayer le yoga en complément d’un suivi en sophrologie, ou tester la sophrologie en parallèle de vos cours de yoga. 

Ce qu’il faut retenir, c’est que là où le yoga constitue plutôt une pratique sportive qui peut apaiser votre mental, la sophrologie s’effectue plutôt avec la volonté d’équilibre global. De ce fait, les résultats de la sophrologie ont une plus grande probabilité de persister sur le long terme.

Pour vous aider à y voir plus clair, retrouvez ci-dessous un tableau comparatif du yoga et de la sophrologie !

Sophrologie vs. Yoga : tableau comparatif de ces deux méthodes

SophrologieYoga
PraticienPraticien
SophrologueProfesseur de yoga
Nombre moyen de séancesDurée de la pratique
6 à 12 séances par protocole en fonction de votre objectif.Il s’agit d’un sport, pour être efficace il doit être pratiqué régulièrement et sur la durée, à raison d’en moyenne 2h par semaine.
Vers un équilibre de vie globalUn esprit sain dans un corps sain
La sophrologie a vocation à harmoniser le rapport entre votre corps et votre mental, mais en travaillant davantage sur l’aspect psychologique. La mobilisation physique requise est de fait plus accessible que celle demandée par le yoga.Le yoga est avant tout une pratique sportive qui agit sur le corps. Préparez-vous à bouger !
Harmonisation du corps et du mental
Yoga et sophrologie reposent sur une volonté commune : harmoniser le rapport entre le corps et l’esprit, pour permettre un état de détente aussi bien physique que mental.
Travail sur la respiration
La sophrologie comme le yoga proposent un important travail sur la respiration. Vous en faites un outil, que vous pouvez utiliser au quotidien face à diverses problématiques.
Pratique en individuel ou en groupePratique essentiellement en groupe
La sophrologie se pratique de manière individuelle ou en groupe, selon vos préférences.

Pour la pratique collective, le sophrologue peut se déplacer en entreprise, à l'hôpital, à l’école, dans les associations ou encore les maisons de retraite. Vous pouvez également organiser des ateliers de sophrologie conviviaux avec vos proches.
Bien qu’il soit possible de faire appel à un professeur de yoga à titre individuel, cette activité s’effectue généralement en groupe.
Remboursement de la sophrologiePas de remboursement du yoga (sauf exceptions)
Prise en charge totale ou partielle par Prise en charge totale ou partielle par certaines mutuelles.Comme il s’agit d’une pratique sportive, le yoga n’est généralement pas pris en charge. Une exception peut être faite s’il s’agit de yoga pré-natal ou si cela entre dans le cadre d’une prise en charge hospitalière ou psychiatrique. 8 séances peuvent alors être remboursées par l’assurance maladie et le cas échéant la mutuelle, si ces séances sont dispensées par un médecin ou une sage-femme.

Si vous hésitez toujours, afin de savoir ce qui vous correspond le plus entre ces deux disciplines, le mieux est encore de tester !

Tout savoir sur la sophrologie

Cet article vous a intéressé et vous souhaitez en savoir plus sur la sophrologie ? Retrouvez notre dossier dédié !

Retrouvez également nos autres comparatifs :

Vous souhaitez réserver votre rendez-vous de sophrologie ou me contacter pour plus d’informations ? C’est par ici que ça se passe !

N’hésitez pas à suivre Sophrologie Pratique sur les réseaux sociaux pour encore plus de conseils 😉

Latest Posts

Comment vaincre l’insomnie avec la sophrologie ?
                     By: Katia Gérôme 22 novembre 2022
Trouble du rythme circadien : comment régler son horloge biologique pour réussir à dormir ?
                     By: Katia Gérôme 18 novembre 2022
Comment soigner l’insomnie psychophysiologique ?
                     By: Katia Gérôme 17 novembre 2022
Insomnie et anxiété : comment faire lorsque le cerveau ne veut pas dormir ?
                     By: Katia Gérôme 7 novembre 2022

Ajoutez votre commentaire