Qu’est-ce que le stress ? Comprenez cet état pour mieux le gérer

Qu’est-ce que le stress ? Comprenez cet état pour mieux le gérer

Lorsque nous cherchons à savoir qu’est-ce que le stress exactement, souvent ce sont ses effets négatifs que nous évoquons en premier. Pourtant, saviez-vous que dans certaines circonstances, cet état peut également s’avérer bénéfique ? Avant de chercher les meilleurs moyens pour éradiquer le stress de votre vie, identifions qu’est-ce que le stress exactement, et parlons de cette différence entre “bon” et “mauvais” stress.

Qu’est-ce que le stress à l’origine ? Un mécanisme de survie et d’adaptation

À première vue, vous avez peut-être du mal à imaginer en quoi le stress peut être bénéfique. Et pourtant ! Vous souvenez-vous de ces pics d’adrénaline qui vous ont traversé face à un danger ? En accroissant votre vigilance et vos capacités, ce coup de boost physique vous a alors aidé à vous sortir d’une situation que vous pensiez infranchissable. C’est exactement de cela dont il est question avec le “bon stress” !

Comme l’a fait remarquer le docteur Hans Seyle, le stress est avant tout une sorte de réponse réflexe que l’organisme adopte face aux situations qu’il juge dangereuses ou menaçantes. Vu comme ça, le stress est donc un mécanisme de survie. Seyle a d’ailleurs nommé ce type de réaction le “syndrome général d’adaptation”, témoignant de l’importance de ce mécanisme dans l’évolution humaine. En effet, en délivrant certaines hormones (adrénaline, mais aussi cortisol et noradrénaline), cet état permet à l’organisme de nous prévenir que nous devons adapter nos réactions à la situation. 

Qu'est-ce que le stress ? Le stress est avant tout un mécanisme d'adaptation qui nous permet d'évoluer et de nous protéger !

Ne confondez pas le stress aigu et le stress chronique

Qu’est-ce que le stress aigu et qu’est-ce que le stress chronique ? Prenons un exemple pour que cela soit plus parlant, et remémorez-vous l’approche de vos examens. Votre niveau de stress augmentait probablement à mesure que l’échéance approchait. Avez-vous remarqué que plus le jour J était proche, plus vous arriviez à rester focalisé sur vos révisions et à fournir des efforts conséquents ? Le stress vous a ainsi aidé dans votre apprentissage, et c’est en cela qu’il s’est révélé positif.

Ces épisodes passagers de “bon stress”, on parle alors de stress aigu, ont de fait vocation à se reproduire tout au long de votre vie, en fonction de ce que vous traversez.

Il est toutefois important de comprendre une chose : cet état ne peut être positif qu’à court terme. C’est d’ailleurs pour cela qu’il est question de mécanisme d’adaptation. L’adaptation doit pouvoir s’effectuer rapidement, sans quoi votre organisme ne dispose pas des outils nécessaires pour répondre aux facteurs menaçants de votre environnement. Chercher à lutter contre le stress aigu serait donc inutile.

Reprenons l’exemple des examens. Si vous ressentiez encore les effets du stress plusieurs jours après que ceux-ci soient terminés, l’impact du stress ne pouvait plus être positif. Les épreuves passées, vous n’aviez plus intérêt à rester focalisé sur vos révisions. C’est à ce moment qu’un problème commence à se poser : on parle alors de stress chronique.

Qu'est-ce que le stress aigu vs. le stress chronique et comment les différencier ?
Il faut parvenir à différencier le stress aigu (« bon stress ») du stress chronique (« mauvais stress »).

Apprenez à distinguer les différentes phases du stress

Pour que vous compreniez mieux la différence entre stress aigu et stress chronique, nous pouvons aborder les trois différentes phases du stress :

  • La phase d’alarme intervient lorsque l’organisme se met à sécréter des hormones pour préparer le corps à affronter un danger, ou ce qu’il interprète comme tel. En résulte un accroissement de la vigilance, du rythme cardiaque, de l’acuité visuelle et des capacités de réflexion. 
  • Lors de la phase de résistance, le corps essaie de trouver un nouvel équilibre. L’organisme, qui continue à sécréter les hormones du stress, doit s’adapter. Toutefois, en phase de résistance, le stress est toujours bénéfique : il vous aide à réagir face aux éventuels dangers.
  • Mais une sécrétion continue de ces hormones du stress n’est pas bénéfique sur le long terme. Au contraire même. En cas de stress prolongé, ou stress chronique, le corps entre en phase d’épuisement : il n’est pas habitué à gérer de tels taux d’hormone, ce qui affaiblit ses réserves énergétiques. Arrivé à cet état, l’organisme met sur pause la sécrétion de ces hormones. Leur taux chutent alors tour à tour, ce qui n’est pas sans effet : irritabilité, fatigue chronique, voire dans certains cas, état dépressif peuvent alors être au rendez-vous.

Lors des deux premières phases, on a plutôt affaire à un stress aigu et donc bénéfique. Les problèmes apparaissent dès que cet état perdure dans le temps, causant un épuisement et de nombreux effets secondaires. C’est à partir de cette dernière phase qu’il faut chercher à lutter contre le stress et ses effets pervers.

Les 3 phases du stress selon leur ordre d'apparition : phase d'alarme, phase de résistance puis phase d'épuisement.
Quelles sont les 3 phases du stress ?

Les risques : qu’est-ce qui peut provoquer le stress chronique ?

Le stress peut être une bonne chose, du moins s’il ne s’éternise pas dans le temps. Lorsqu’il se mêle à votre quotidien, on parle alors de stress chronique. Le stress chronique peut intervenir car :

  • Vous continuez à être exposé aux agents stresseurs (bulletins d’informations à répétition, environnement de travail difficile à supporter, problèmes familiaux, phobie chronique comme l’agoraphobie…).
  • Il est le résultat d’une souffrance plus profonde (choc psychologique, deuil, maladie, traumatisme…).
  • Vous êtes d’un naturel anxieux et êtes donc très sensible au stress.

Le problème de ce stress chronique est que vos mécanismes de défense sont alors actifs en continu. Il en résulte un épuisement tant physique que psychologique et psychique, dû à ces cascades d’émotions qui vous traversent au quotidien.

Comprendre ses causes pour comprendre qu’est-ce que le stress

Comprendre d’où vient le stress est primordial si vous voulez parvenir à le gérer sur le long terme. En identifiant ses causes, vous pourrez en effet travailler dessus.

Des causes qui varient selon votre vécu

Tout d’abord, vous devez savoir une chose : les causes du stress diffèrent en fonction des individus. Ce qui est stressant pour l’un de vos proches ne le sera donc pas forcément pour vous, et inversement. De par notre vécu, nos souvenirs, notre expérience nous réagissons tous différemment face à un évènement. Pour prendre un exemple concret, c’est pour cela que certains ont la phobie des chiens tandis que d’autres adorent cet animal.

Apprenez à identifier les facteurs du stress

Les facteurs du stress peuvent être divisés en deux catégories :

  • Les causes biologiques : il s’agit des éléments qui peuvent nuire à votre intégrité physique, comme la faim, la soif, le bruit, la température ambiante…
  • Les causes psychologiques : il est ici question des épreuves de la vie qui peuvent vous impacter mentalement. Pour n’en citer que quelques-uns : un licenciement ou une pression professionnelle, une rupture, des problèmes financiers, un deuil…

Dit autrement, cet état peut intervenir et se prolonger lorsque vous avez l’impression de ne pas avoir les ressources nécessaires pour répondre à une situation donnée. Par exemple, si vous pensez ne pas avoir assez de temps pour achever un projet, ou si vous craignez de ne pas vous faire comprendre dans un pays dont vous ne parlez pas la langue.

Les symptômes : qu’est-ce que le stress peut provoquer ?

Avant toute chose, gardez à l’esprit que le stress se manifeste différemment chez chacun. Vous pourriez ainsi vous retrouver dans certains symptômes mais pas dans d’autres. De plus, les effets du stress étant les mêmes que ceux de certaines maladies, consultez votre médecin si vous avez le moindre doute.

Des premiers symptômes du stress aigu…

Le stress possède plusieurs symptômes, dont certains qui lui sont caractéristiques. Parmi eux :

  • Des symptômes physiques : troubles du sommeil ou de l’appétit, maux de tête, fatigue, vertige…
  • Des symptômes physiologiques : difficulté de concentration, agitation, irritation, faible estime de soi…
  • Des symptômes comportementaux : comportements addictifs, désorganisation, problèmes relationnels…

Souvent, ces symptômes disparaissent une fois l’élément déclencheur disparu (examen terminé, rendez-vous terminé, oral réussi…) : le corps se remet alors à fonctionner comme il en avait l’habitude, et le stress disparaît.

… à ceux du stress chronique

En cas de stress chronique cependant ces symptômes persistent et peuvent s’accompagner d’autres perturbations plus graves, tels la dépression, l’anxiété, les troubles du sommeil, le burn-out… 

S’il perdure et gagne en importance, cet état peut être à l’origine de crises de stress, également connues sous le nom de crises d’angoisse ou attaques de panique. Lorsque celles-ci s’installent, un accompagnement en sophrologie est souvent bénéfique en complément d’un suivi médical.

Enfin, lorsque le stress perdure sur une très longue durée, il peut être source de pathologies préoccupantes : diabètes, psoriasis, hypertension, problèmes cardiovasculaires… C’est pour cela qu’il est important d’agir et de trouver des moyens pour diminuer le stress lorsqu’il est chronique.

Maintenant que vous savez différencier stress aigu de stress chronique et avez votre réponse à la question « qu’est-ce que le stress », il est temps de combattre ses effets néfastes grâce à ces 17 conseils qui ont fait leurs preuves pour lutter contre le stress :

Latest Posts

Comment vaincre l’insomnie avec la sophrologie ?
                     By: Katia Gérôme 22 novembre 2022
Trouble du rythme circadien : comment régler son horloge biologique pour réussir à dormir ?
                     By: Katia Gérôme 18 novembre 2022
Comment soigner l’insomnie psychophysiologique ?
                     By: Katia Gérôme 17 novembre 2022
Insomnie et anxiété : comment faire lorsque le cerveau ne veut pas dormir ?
                     By: Katia Gérôme 7 novembre 2022

Ajoutez votre commentaire